Celui qui investit dans l’immobilier est généralement exposé soit au risque sur le capital investi, soit au risque sur les conditions spécifiques à l’investissement comme la durée, la liquidité… Justement, l’investissement sans risque n’existe pas. Il est certain que plusieurs types d’assurances essayent de limiter les dangers qui menacent les investisseurs comme le fait d’élaborer des supports d’investissements, à savoir : l’utilisation des fonds en Euros, les produits d’épargne représentés par les livrets réglementés (Livret A et LDD), les comptes sur livrets qui sont délivrés par les réseaux bancaires, et enfin l’utilisation des fonds structurés qui sont accompagnés d’une assurance de protection du capital. Cependant, un investissement sans risque équivaut souvent à un investissement sans rendement ou à un investissement à faible rendement. Ce qui n’est pas bénéfique pour les investisseurs et n’intéressent que ceux qui n’ont vraiment pas le choix.

Peut-on investir sans risque ?